#DEI – Un texte, une illustration – Mascarade

Hello ! Hello ! Quoi on est dimanche ? Et un article sort ? Mais pourquoi ? Il y a quelques jours, j’ai eu envie de renouveau pour le blog, et The Blue Post It m’a proposé de faire un défi : faire un texte et une illustration/makeup autour d’un thème, avec un nombre de mots donnés, et un mot imposé. Et on a appelé ça le… DEI ! Oui ! Défi d’Écriture et Illustration, on ne dirait pas comme ça, mais c’est réfléchi ^^.

Le DEI de ce mois de juin…

 

Afin de mieux organiser tout cela, nous avons demandé à une main innocente (From She To Him si tu passes par là <3) pour nous choisir un thème, un mot, et un nombre de mots… Pour ce premier défi, je vous demande d’être tolérant, c’est le premier makeup que je tente sur ce blog, et une fois terminé j’ai moi aussi vu tous les défauts ! Promis je ferai mieux la prochaine fois :). D’ailleurs si l’idée vous plaît, vous êtes les bienvenues pour participer avec nous !

Thème : mascarade
Nombre de mots : 300
Mot imposé : plumes

 


Et si on se lançait dans la belle aventure ?

 

Il est l’heure. À nous, la douce folie de cette mascarade, les visages cachés sous un masque de dentelle. Il n’y a plus d’hommes, plus de femmes, juste des personnages qui jouent la comédie. Et si c’était ça la vie, se cacher derrière de jolies pièces de satin, ne plus voir que des silhouettes, qui se laissent porter par musique. Alors elle joue le jeu comme les autres, s’habille de violet, se laisse aller. Qui a dit que les plumes ne servaient qu’à voler.
Et dans cette mascarade la féminité prend forme, s’envole, se libère. C’est derrière ces masques de couleurs que la douceur apparaît, comme un instinct, protecteur, une évidence.

 

 

Demain, il ne restera que des confettis au sol, des traces de cette folie qui s’envoleront au premier coup de vent. Demain, il faudra enlever le masque, reprendre sa vie, croiser des gens dans la rue et se dire que c’est peut-être elle la femme au masque de dentelle rouge qu’elle a croisé la vieille.

 

En réalité, on joue tous un rôle. On fait semblant d’être bien lorsque l’on va mal, et d’être mal quand il n’y a rien de grave dans nos vies. On oublie d’enlever le masque avant d’aller se coucher. Et la mascarade continue, comme si de rien n’était. Mais il n’y a plus de musique, plus de danses. Les plumes se sont envolés.

 

 

 Mais la douceur est toujours là, bien cachée. Et sa féminité aussi. Dans ce monde de fou, elle s’épanouit, se cherche, se trouve, et se reperd. Son masque ne lui sert plus à faire semblant d’être quelqu’un d’autre, mais à se protéger des autres, tout en restant elle-même, qu’elle que soit les artifices qu’elle porte sur elle. Et demain, une autre soirée, un autre bal, un autre costume, pour une nouvelle histoire.

 

Prochaine date : 10 juillet 2016
Thème : Surprise
Mot à caser : Pizza

Limite de mot : 750

 

Vous avez aimé ? Vous voulez participé ? Alors vous êtes les bienvenues <3

Laisser un commentaire

    • Avec plaisir ! n'hésite pas à suivre The Blue Post-It, je ne sais pas si j'aurai le temps de faire le prochain, elle pourra te renseigner sur les conditions, tout ça tout ça 😉

  • Yay, la fin du suspense ! o/
    Le make up est simple dans la forme mais fait son effet par contre à réaliser ça ne l'a pas forcément été (en tous cas c'est ce j'imagine, le violet pour moi semble toujours difficile à maîtriser (surtout sur les yeux – j'suis habituée aux cernes :p). En tout cas c'est une couleur qui contraste bien avec la couleur de tes yeux 🙂
    Quant au texte, je m'incline, rien à dire 😀 (sauf si tu veux que je chipote sur deux coquilles #pointilleuse)
    J'ai hâte pour la prochaine édition :3
    Des bisous :3