Un peu de moi – Un sourire amène un sourire

 

J’ai pris envie d’écrire cet article un soir en me couchant, une furieuse envie d’écrire qui m’empêchait de dormir, l’envie de vous écrire, de partager avec vous le pourquoi du comment de ce blog…
Et donc là ni une ni deux, après une bonne nuit de sommeil, je prévois cet article pour vendredi… Aujourd’hui. Parce que oui, mon blog c’est 2 fois par semaine, le mardi et le vendredi. Pourquoi pas plus vous me direz ? Simplement parce que j’ai une vie, un boulot, un amoureux, un appartement qui demande de l’entretien, pire qu’un chat, je vous jure. Et parce que ce blog, j’y tiens, comme la prunelle de mes yeux, et je n’ai pas envie de me lasser, je n’ai pas envie de l’abandonner sur le bord d’une route. Alors je planifie, je me prends au jeu, et je m’améliore comme je peux.
Ma vie de blogueuse bien avant ce projet. Avant une vie mot rose il y a Ivre d’Elle. Elle, mon autre moi, elle, mon exutoire, mon issue de secours dans cette crise d’adolescence que l’on ne comprend pas toujours. Elle, c’était un peu de moi, et surtout des autres. C’est ma façon à moi de mettre des mots sur mes peurs, sur mes humeurs, c’était le recul nécessaire pour avancer, et trouver mon sourire. Parce qu’à ce moment-là j’écrivais beaucoup, beaucoup, beaucoup trop. Mais je n’avais pas la prétention de faire un journal intime, parce que l’intimité ça me faisait peur. Ivre d’elle, c’était mon amie imaginaire à moi. Parce qu’à ce moment-là je ne savais qu’écrire que lorsque je n’allais pas bien. Et un jour, sans comprendre pourquoi,j’allais mieux. La vie faisant, j’ai trouvé le sourire, mon sourire. Et j’ai décidé de vivre ma vie au lieu de l’écrire. Alors cette page de ma vie je l’ai tourné sans regrets. Je ne voulais pas insister par peur de tout gâcher. Mais il restait toujours un manque en moi…
Pourquoi pas moi ? Un jour, j’ai dit à mon amoureux « j’ai envie de me faire un blog, tu ne vois pas de quoi je veux parler, mais j’ai envie de me lancer là-dedans, j’ai besoin de me lancer un nouveau projet ». Ok, un blog, mais pour faire quoi ?
Au début, on se dit, que oui, ça va être génial, on va trouver une plateforme de blog, télécharger un super Template, télécharger de jolis images, écrire des tonnes d’articles, et bim le succès sera là ! A moi les tasses de thé à côté de mon Macbook (que je n’ai pas), à moi les sorties entre copines blogueuses, et puis bientôt je quitterai mon boulot et je passerai mes journées à prendre des photos dans un parc, à vous montrer mes tenues, mes coups de cœur, mes astuces makeup… J’aurai des tonnes de partenariats, des milliers de vues, une vie au chaud sous ma couette à répondre à vos commentaires… Oui mais la réalité ce n’est pas ça. Parce qu’au final ce que j’ai retenu des tonnes d’articles lues pour optimiser mon blog, des tonnes de blog qui pourrait être comme le mien, des tonnes de filles qui ont eu le même rêve que moi, c’est qu’il faut avant tout se faire plaisir. Et soyons honnête, ce que j’ai décrit plus haut ce n’est pas moi. Je n’assumerai pas. J’aurai l’impression de vous mentir, et surtout de me mentir. Et ce projet je ne veux pas l’inventer, je veux le fabriquer pas à pas, de mes propres mains.
Aujourd’hui j’assume.
Les autres font 15 articles par semaine ? Tant pis, moi c’est deux, du temps, du choix, du travail, et surtout du plaisir, sans étouffer. Parce que je suis comme ça, je vis intensément, je veux tout , tout de suite, et je me lasse, très vite, trop vite, et je passe à autre chose. Et pour ce blog, je ne veux plus.
Les autres font 1000 vues jours ? C’est au top pour elle, moi pour l’instant je me satisfait des 100 vues exceptionnelles, des 40 abonnés à droite à gauche, parce que ce qui compte c’est le lien que je créer petit à petit avec toi, lecteur anonyme.
Les autres ont des partenariats ? Les lookbook, les makeup ça marchent ? Alors tu attends quoi ? Moi ? Rien. Parce que moi, ce qui me fait plaisir, c’est de cuisiner, de passer ma vie sur Pinterest, et jouer aussi aux jeux vidéos, de fabriquer des bracelets, faire des illustrations sur Photoshop, c’est aller manger au restaurant avec mes amis, passer mes weekends à vadrouiller en France ou ailleurs… Alors pourquoi vous montrez autre chose ? Bien sûr, je pourrais vous faire une routine makeup, mais vous seriez déçu, et surtout il y a tellement mieux partout ailleurs qu’ici. Bien sûr je pourrais vous présentez mes looks, mais ce serait vous faire croire que tout les jours, je fais attention, que tous les jours je garde le même look, alors que ce n’est pas vrai. Aujourd’hui je suis accro aux baskets, oui, mais demain ?
Demain, je ne sais pas, peut être que demain, je ne serai plus là, on verra. Pour l’instant, je prends de plus en plus plaisir à cette aventure.
Alors voilà ce que c’est une vie mot rose, c’est une fille femme de 26 ans, qui veut partager avec vous sans prétention ses coups de cœur et ses coups de gueule. Vous me suivez ?

Laisser un commentaire