Un weekend à Paris – Souvenirs et émotions

Samedi matin je suis partie avec mon amoureux pour Paris. Nous avons passé le weekend avec mes parents et ma sœur pour aller voir les Enfoirés (merci papa noël !). J’y étais allé quelques jours avant les attentats du 13 novembre, et je n’avais pas eu l’occasion d’y retourner.
Comme je ne suis pas doué pour raconter de belles histoires, je risque d’être un peu décousu, sans chichi, j’ai envie de vous raconter mon weekend comme si on était en train de boire un verre en terrasse. J’adore venir à Paris, son métro, ses façades, ses surprises. J’aime surtout me perdre à Paris. Dans ce petit article résumé de mon weekend vous ne trouverez pas beaucoup de photos. Etant là avec ma famille j’ai préféré profiter de l’instant, que de sortir mon appareil toutes les deux minutes. J’aurai d’autres fois l’occasion de faire ma touriste à Paris.
Nous sommes arrivés fin de matinée avec monsieur, et après avoir pris possession de l’appartement air bnb loué pour le weekend, on est parti chercher un bon restaurant pour manger, avant l’arrivée de mes parents.
On est allé mangé dans un restaurant vietnamien : Paris Haoï. Un régal ! Il était conseillé de venir en avance, car il y a vite du monde, et en effet, arrivé 12h déjà 2 tables de prise, et quand on est partis, il y avait une dizaine de personnes qui attendaient dans le froid qu’une table se libère ! Si vous passez pas loin, je vous le conseille vraiment.
Sur la route jusqu’au restaurant, nous sommes passé devant un commerce fermé, des panneaux en bois était posés, et puis un document du ministère… Il me fallu quelques minutes avant de lever la tête et de comprendre : on était devant le bar/restaurant La Belle Equipe. Mon cœur a alors failli se briser. L’air est devenu lourd. Le temps s’est ensuite arrêté, et n’a repris réellement que lorsque l’on mangeait. Rien que d’en reparler, j’en ai la gorge serrée. Il était déjà prévu qu’avec ma maman on aille faire brûler une bougie au Bataclan, mais ce weekend n’était pas un séjour touristique morbide. Alors le hasard, cette fois-ci, m’a surprise.

 

L’après-midi, nous avons juste eu le temps d’aller nous recueillir au Bataclan. Ce n’est sûrement rien, mais je suis heureuse d’avoir pris le temps de faire cette minute de silence, de laisser cette bougie comme empreinte de mon passage, comme soutient à l’insoutenable, comme seul hommage que l’on peut faire à ceux partis, blessés, et meurtris à vie.
Mais à ce moment là j’ai eu aussi envie de laisser éclater ma colère. Qu’auriez vous fait à ma place si votre voisin, dans ce moment de recueillement, cherchait à photographier la moindre trace du carnage. Sur le moment je n’ai rien dit, ou presque, alors je viens déballer mon sac ici. Je suis dégoûté de ces gens sans respect. C’est donc ça l’homme d’aujourd’hui ? Etre fier d’avoir des photos d’impacts de balles sur son téléphone pour les montrer aux collègues le lundi ?! Si c’est ça, alors c’est sans moi. Non merci. Ce weekend avait une saveur particulière, les enfoirés, les attentats, Paris, comment devient-on comme ceci ? La rage ne part plus depuis cet instant. Trop naïve que je suis de penser que le respect devrait guider nos vies.

 

 

Et puis il y a eu les Enfoirés :). Plus de 4h de spectacle, à danser, chanter, sauter, mais pas trop parce que l’on était placé tout en haut à Bercy, gare à la chute ! Ce que j’aime dans les concerts, c’est qu’en plus de kiffer l’artiste sur scène, les chansons, tu sympathises super facilement avec tes voisins/voisines qui sont là pour les mêmes raisons que toi, quelque que soit l’âge… 🙂 Bref c’était une super soirée !

 

 

Je finirai sur une phrase de Jean Louis Aubert avant qu’il n’enflamme Bercy avec sa chanson : Paris reste debout <3

Laisser un commentaire